Avec sa maîtrise en design d’intérieur et sa maîtrise en sciences de la London School of Economics, Mariem Horchani se passionne pour le design inspiré du modernisme et le souci du détail.

Siège social : Manhattan. Plus d'info sur MHM Interiors et @mhminteriors.

La designer new-yorkaise Mariem Horchani nous parle de la synchronicité entre hospitalité et intimité, l’évolution de l’éclairage à DEL et son projet de rêve : un hôtel-boutique dans le Sahara tunisien.

Comment décririez-vous votre travail comme designer?

Mariem : Sur le plan esthétique, mon travail gravite autour du moderne et du contemporain. Ma période de design préférée est le modernisme. Du début du modernisme jusqu’au style contemporain et à celui du 21e siècle – toutes ces périodes m’attirent. Cela dit, je suis parfaitement heureuse de travailler avec un client qui a une vision plus transitoire et éclectique et j’ai obtenu de très bons résultats. En fait, quelle que soit l’orientation du style que souhaite adopter votre client, vous devez être ouvert aux objets qu’il veut mettre en valeur en raison de l’importance qu’ils occupent dans sa vie. Le travail d’un designer c’est notamment de pouvoir incorporer les objets personnels d’un client de manière fluide et astucieuse. C’est souvent ce qui fait la réussite d’une combinaison éclectique.


Quel est l’objectif principal de votre cabinet?

Mariem : À l’heure actuelle, nous réalisons surtout des projets résidentiels, mais j’adore aussi les projets du secteur de l’accueil. En fait, je n’ai pas de préférence entre les deux ou même l’aménagement des milieux de travail. Selon moi, l’objectif d’ensemble est le même : créer un environnement à la fois fonctionnel et esthétique.



Salon aux fenêtres à cadre métallique, éclairage sur rail noir, sofa modulaire gris, chaises Breuer et petit tapis fuchsia sur plancher en pierre.

Que pensez-vous du chevauchement sur le plan de l’aménagement entre un bureau, un hôtel et une résidence : comment ces environnements se rejoignent-ils?

Mariem : Je constate une nouvelle prise de conscience de l’environnement dans lequel nous vivons, que ce soit à la maison ou au bureau. Selon moi, c’est presque une progression naturelle ou une fusion de ces différents environnements, desquels nous attendons un niveau de confort presque identique. En ce qui concerne le secteur de l’accueil, c’est une bonne chose de voir que le design résidentiel y gagne du terrain, encore une fois parce que les gens veulent y retrouver le même niveau de confort et de luxe. En effet, que vous soyez à l’hôtel pour le travail ou pour les vacances, votre expérience doit être confortable, reconnaissable et agréable. Pourtant, même si l’objectif global est le même pour les trois, chacun a des caractéristiques qui lui sont propres : le design résidentiel est très intime, alors que celui de l’industrie de l’accueil ou le design commercial repose sur le consensus entre un nombre beaucoup plus important de parties prenantes.


« LA PEINTURE A SON MOT À DIRE D’ENTRÉE DE JEU. »

 - Mariem Horchani
      designer d’intérieur, MHM Interiors



Quel serait votre projet de rêve?

Mariem : Si j’avais carte blanche, je concevrais un hôtel-boutique dans le Sahara tunisien d’où vient mon père. Cette région du monde est bien connue pour ses habitations très intéressantes en matériaux qui ressemblent à de l’adobe et aussi ses demeures troglodytiques, creusées dans la roche comme celles dans la Guerre des étoiles. J’adorerais créer un décor avec ces critères esthétiques.



Mariem Horchani
Vitrine des designers

Voyez comment la passion de Mariem pour des intérieurs contemporains épurés se manifeste dans bon nombre de ses projets de design d’intérieur.

Toutes les photos de la série Point de vue du designer sont fournies par les designers d’intérieur en vedette. Vous trouverez les couleurs de peinture comme celles illustrées ici chez
votre détaillant Benjamin Moore.


Où puisez-vous votre inspiration?

Mariem : Je crois que je puise mon inspiration à peu près partout où je vais. Il peut s’agir d’une expérience relaxante où vous vous imprégnez de ce qui vous entoure. C’est comme une osmose créative. Vous reproduisez dans votre travail une version diluée de ce qui vous a pénétré. Ou il peut s’agir d’un coup de tonnerre auquel vous revenez plus tard. Je ne peux mettre le doigt sur une chose en particulier parce que selon moi, la décoration ou la créativité en général, c’est une façon systématique de voir les choses de cette façon et une recherche constante, consciemment ou pas, de sources d’inspiration dans ce qui vous entoure.


En raison des choix presque illimités de systèmes d’éclairage, comment abordez-vous ce sujet avec vos clients?

Mariem : Les systèmes d’éclairage dépendent toujours de l’espace que vous avez. Je demande à mes clients de remplir un questionnaire pour connaître leurs préférences et leurs besoins. Je commence par le côté pratique, les activités qui devront être éclairées, l’éclairage de chevet et je fournis un plan d’éclairage.

J’évite d’entrer dans les détails; je privilégie un concept pour l’espace dans son ensemble puisque l’éclairage fait partie de la conception globale et doit s’y intégrer de manière holistique. Je suis très proactive dans les choix d’éclairage. Je n’ai aucune préférence : éclairage encastré ou architectural, lampes de plancher plus intimes, ou éclairage décoratif comme un superbe lustre. Chacun a sa place. J’aime superposer les systèmes pour maximiser les effets et les ambiances. J’adore les DEL. Avec un indice de rendu des couleurs (IRC) plus élevé, la clarté des diodes électroluminescentes s’est améliorée. Avant, seul l’éclairage halogène pouvait créer autant de clarté pour des résultats magnifiques et une qualité de luminosité d’une pureté cristalline.

Avec les DEL, vous avez le spectre complet de températures chromatiques : les couleurs neutres, plus froides ou plus chaudes. Les choix sont infinis.


Comment choisissez-vous vos couleurs, sachant que l’éclairage joue un rôle déterminant sur l’apparence de la couleur selon les conditions d’éclairage?

Mariem : La couleur peut changer du tout au tout selon la lumière, alors il est essentiel d’examiner les couleurs dans l’espace où elles seront appliquées, à différents moments de la journée et dans différentes conditions d’éclairage. Je demande toujours à mon peintre ou mon entrepreneur d’utiliser des flacons d’essai sur les murs dans ce but. Quelle que soit la palette, nous mettons toutes les couleurs côte à côte pour les voir réagir aux différentes conditions d’éclairage selon le moment de la journée.



Chambre à coucher avec lits jumeaux, œuvres d’art au-dessus des têtes de lit, murs gris pâle et vue sur la ville au travers d’un voilage et de rideaux blancs.

Avez-vous un blanc préféré?

Mariem : Mon blanc préféré pour les moulures est Dentelle Délicate OC-65. La lumière qu’il projette est claire est nette. Bon nombre de mes clients privilégient les blancs, alors je me tourne vers la collection des blancs de Benjamin Moore. C’est l’éventail que j’utilise le plus souvent. En ce moment, mon blanc de prédilection est Argent Brossé OC-26. C’est un gris chaud très pâle qui s’harmonise avec toutes sortes de décors intérieurs.


Si vous étiez une couleur, laquelle seriez-vous?

Mariem : rouge, sans hésitation. Je ne l’utilise pas très souvent, mais j’adore le rouge à lèvres rouge. C’est une teinte audacieuse et dynamique qui suscite toujours une réaction. Manifestement, c’est une couleur qui déborde d’énergie.


Avez-vous des conseils à donner aux aspirants designers?

Mariem : Actuellement, je joue le rôle de mentor au programme de maîtrise des beaux-arts de la New York School of Interior Design. Mon conseil numéro un est : « écouter ». Écouter vos clients, vos entrepreneurs, vos sous-traitants. L’écoute est tellement importante parce qu’elle vous permet d’éviter les malentendus, en plus de tenir compte de leur vision et pas seulement la vôtre.


Y a-t-il une personne dans le domaine de l’architecture et du design qui vous a inspirée?

Mariem : J’adore Zaha Hadid – son décès a été une très lourde perte pour le monde du design; heureusement, son cabinet continue d’avancer en poursuivant sa vision créative. Elle a chamboulé toutes les règles et laissé une marque indélébile tant sur l’architecture que sur la décoration d’intérieur. En fait, elle a changé le visage de l’architecture et du design postmodernes de façon durable. Si vous pensez à la façon dont elle a conçu l’usine BMW en Allemagne, il ne s’agissait pas seulement du bâtiment, mais de tout ce qui s’y trouvait et de son fonctionnement. Elle a révolutionné tout le concept de la chaîne de montage.





Benjamin Moore PDV du designer

PDV du designer

Vous trouverez des entrevues vidéo, des conseils et de l’inspiration de chefs de file du design d’intérieur.

EN SAVOIR PLUS
Des feuillets de couleurs de Benjamin Moore

Feuillets de couleurs

Commandez gratuitement des feuillets de couleurs dans trois formats différents.

EN SAVOIR PLUS